L’association Esprit De Solidarité, structure de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) très impliquée localement, nous a invité à intervenir sur trois de ses emplacements : l’épicerie solidaire, le local des meubles et l’Agora des jardins. Ainsi, les ateliers se déplaceront pour impulser une dynamique de mobilité physique.

Nous vous invitons chaleureusement à nous rejoindre le long de ce cheminement afin de découvrir, réfléchir et créer ensemble.

Flora Stich

Dates & adresses 

- Epicerie Sociale : 

11, rue Georges Pompidou, Résidence les Brûlons - Coutras

16 & 23.07 / 10h30-17h30

 

- Le local des meubles : 

1, Rue Edouard Branly - Coutras

17 & 24.07 / 14h-17h

 

- Agora des jardins : 

rue Georges Pompidou - Coutras

12 & 19.07 / 14h-17h

 

 
« Mobilit-té Pédestre » est un projet d’installation artistique participative sous forme d’ateliers gratuits, ouverts à tous, présenté par Flora Stich / The Desk – art contemporain, soutenu par le Département de la Gironde, en collaboration avec l’artiste local Gonzague E. Conte et la structure Esprit De Solidarité.
L’installation artistique est un processus créatif qui, dans le cadre des projets de The Desk, s’inspire de son environnement immédiat et donc nécessite une contextualisation. Cette proposition est un moyen original et malléable d’intervenir dans l’espace urbain, de réfléchir à ce qui nous entoure, tout en créant une interaction entre les participants et une proximité par le fait même de perturber le cheminement du quotidien.
La commune de Coutras manque cruellement de porosité entre ses quartiers, étant coupée en deux par les rails du train qui la traverse. Seuls deux accès permettent de passer d’un quartier à l’autre : le tunnel et le pont au bord de la voie rapide. La fresque de Gonzague E. Conte et de l’association PLastickart dans le tunnel permet d’égayer ce passage, mais sinon les motivations ne sont pas grandes pour passer d’un quartier à l’autre.
Ce qui frappe principalement en arpentant les rues de la commune c’est le peu de panneaux indiquant les différents lieux de vie, pourtant nombreux, comme les associations locales, les jardins partagés, les balades au bord de l’eau... qui pourraient impulser l’envie de s’y déplacer et donc découvrir cette commune pleine de petits trésors cachés et de forces sociales et culturelles actives.

Avec Gonzague nous avons voulu proposer des ateliers participatifs, afin d’une part, réfléchir à cette thématique de "la signalétique dans la ville » et d’autre part, créer ensemble un prototype artistique, une forme d’installation, qui pourrait mettre en forme une réponse.